Pour économiser l’énergie et réduire mes factures de chauffage, je peux adopter des comportements faciles à mettre en œuvre. Douze conseils.

  • Stop au gaspillage pour se chauffer (Thinkstockphoto).

    Stop au gaspillage pour se chauffer (Thinkstockphoto).

    Je ne règle pas trop haut les thermostats des radiateurs, idéalement entre 19° C – 20° C (chaque degré supplémentaire augmente de 5 à 7% la consommation d’énergie).

  • Je règle la température du boiler entre 55° C et 60° C; au-delà, il y a formation de tartre ainsi qu’une très forte consommation d’énergie; en-dessous de 50° C, des micro-organismes peuvent se former.
  • Je désencombre l’espace autour des radiateurs pour optimiser la diffusion de la chaleur.
  • Si j’ai froid, je mets un pull et des chaussettes de laine.
  • Pour aérer, j’ouvre toutes les fenêtres pendant cinq minutes puis je les referme consciencieusement.
  • Je pars à la chasse aux courants d’air et j’ajoute des joints d’étanchéité si nécessaire.
  • Utiliser modérément la hotte si elle évacue l’air chaud à l’extérieur.
  • Je ferme les volets et les rideaux la nuit pour réduire les déperditions de chaleurs.
  • Je les ferme également dans les pièces inoccupées, lors de mon absence en journée ou pendant les vacances. Je baisse alors le chauffage à 16° C.
  • Je purge régulièrement les radiateurs et je fais entretenir la chaudière.
  • J’isole les tuyaux du chauffage et de l’eau chaude qui traversent des pièces froides (escaliers, garages).
  • Et l’idéal bien sûr: j’isole correctement ma maison pour obtenir une température ambiante idéale.

 

Pour plus de conseils sur ce sujet, visitez le site: www.energie-environnement.ch

 

A télécharger

Télécharger la fiche éco-geste «Habiter»


Les gestes d’aujourd’hui tissent la vie de demain

Face à la détérioration du climat, on se sent très démunis… Or, aussi bien ce que l’on fait… que ce que l’on ne fait pas, a des conséquences. Cette rubrique suggère chaque mois quelques «écogestes», des idées, des actes qui pèsent moins lourds sur l’environnement. Quel rapport avec la spiritualité? Très simple: un peu plus d’être, et un peu moins d’avoir. Tout tient dans ces quelques mots que Jésus lui-même n’aurait pas démentis.

Plus d’éco-gestes