Saviez-vous qu’à Lausanne un groupe œcuménique ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) se réunit plusieurs fois par année pour lutter contre la torture et la peine de mort dans le monde?

L’ACAT agit contre la torture et la peine de mort (photo www.acat.ch)

L’ACAT est née en France en 1974 en réaction à la révélation des tortures pratiquées pendant la guerre du Viêt-Nam. C’est une ONG œcuménique indépendante, fondée sur le message d’amour et de fraternité universelle de l’Evangile. Elle intervient pour des personnes torturées ou qui risquent la torture ou la peine de mort. Elle agit de manière inconditionnelle, indépendamment de l’idéologie, de la religion ou de toute autre particularité des victimes, y compris ce que ces personnes ont pu faire ou se voir reprocher. L’ACAT considère que la vie et la dignité de tout être humain sont inviolables.

L’action de l’ACAT est ouverte à toutes et tous et se base sur l’article 5 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU: «Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.» Elle s’engage donc pour un monde sans torture ni peine de mort.

L’ACAT agit principalement de deux manières:

  1. par la prière pour les victimes, mais aussi pour les tortionnaires, afin qu’ils reconnaissent que leurs actes sont inhumains ;
  2. par l’envoi de lettres d’intervention aux autorités en faveur de victimes et la signature de pétitions visant à améliorer un aspect particulier des droits humains ou à renforcer une loi qui les garantit.

Pour en savoir plus:

  • Conférence annuelle du groupe ACAT Lausanne – Les Bergières mardi 16 octobreà 19h30 à la grande salle de la paroisse catholique Saint-Esprit (Chemin de Boisy 21)  par Jacques Secretan : « L’erreur judiciaire en Europe et aux Etats-Unis à la lumière de dix enquêtes »
  • Le groupe ACAT Lausanne – Les Bergières se réunit environ quatre fois par année. Contact : Christine Morerod, 021 646 25 55
  • Site internet d’ACAT Suisse : acat.ch