Le 20 juin, le Groupe de travail établi en lieu et place de l’Assemblée régionale s’est réuni, d’une part pour évaluer l’apport réel des Plateformes, c’est à-dire des petits groupes œuvrant dans un secteur particulier, et, d’autre part, pour examiner comment enclencher ou accroître les synergies interparoissiales.

Un accent est mis sur la plateforme catéchisme-jeunesse et enfants-familles (photo week-end famille 2017) ainsi que sur la plateforme solidarités.

Il a été décidé ce soir-là que seules seront maintenues les Plateformes catéchisme-jeunesse et enfants-familles, ainsi que la Plateforme solidarités qui regroupera les secteurs Terre nouvelle, diaconie et développement durable.

Les Plateformes jeunes adultes, formation d’adultes, culte et proches et présents cessent leur activité parce que leur apport a été mené à terme ou que l’activité est reprise au niveau interparoissial ou en coordination avec d’autres lieux qui poursuivent une réflexion de même nature. Que celles et ceux qui se sont engagés des mois durant dans l’une ou l’autre Plateforme, que celle-ci se poursuive ou s’arrête, se voient ici vivement remerciés pour leur travail.

Alors que la sous-région du bas de la ville (paroisses du Sud-ouest-lausannois, de Saint-Jean et de Saint-François – Saint-Jacques) accentue ses travaux partagés, les paroisses de Chailly – La cathédrale et La Sallaz – Les Croisettes ont entamé un dialogue prometteur, de même que les paroisses de Bellevaux – Saint-Luc et de Saint-Laurent – Les Bergières fort désireuses de rendre poreuses leurs « frontières » et de regrouper les activités qui peuvent l’être. Une nouvelle réjouissante : le mot solidarité s’incarne de plus en plus au sein de la Région, tant du côté des laïcs que des ministres. C’est une belle manière de vivre l’injonction de l’apôtre Paul affirmant que ce qui touche un membre du corps touche son ensemble.

Enfin, s’il a été ici surtout question de paroisses, n’oublions pas les autres lieux d’Eglise dans notre Région (Point d’appui, pastorale de la rue, lieux-phares, etc.) avec lesquels solidarités et synergies sont aussi à développer.

Le conseil régional