Mardi 27 juin 2017

Un p'tit tour... (Actes 14,21-28)


Lire le texte

Ce premier voyage missionnaire de Paul et Barnabas semble aller de soi, et le retour par le même chemin renforce le sentiment d'impunité, alors que l'aller fut plus que chahuté, et pas que de péripéties de circonstance: Paul vient quand même de se faire lapider à Lystre, après y avoir échappé de peu à Iconium, mais avoir été persécuté à Antioche de Pisidie – le petit quotidien de l'apôtre, en somme. L'argument littéraire est récurrent qui voit le christianisme naissant subir difficultés et chicaneries de toutes sortes, mais que rien n'empêche de se développer. Qu'importent finalement les obstacles, si c'est pour ouvrir aux païens «la porte de la foi», une expression unique qui consacre l'accès à la foi et au salut désormais libre pour quiconque – peut-être pour Paul lui-même l'inattendu de ce périple. Même si sont évoqués quelques encouragements (affermissement du cœur, persévérance dans la foi, prévenance face aux difficultés) et des éléments d'organisation et de vie communautaires (désignation d'anciens, pratique du jeûne priant), Daniel Marguerat a raison de relever dans son gros commentaire que l'histoire de ces communautés d'Asie Mineure reste à écrire, tant on ignore encore de choses à leur sujet: on est surpris de voir comment elles ont pu, non seulement émerger, mais surtout se déployer et survivre dans un environnement concurrentiel passablement hostile. Avec du recul, notre surprise est peut-être bien celle de Luc également qui construit ce récit. Il admet qu'il s'en fallut de peu, mais que ce peu fut déterminant, notamment en raison d'un leadership adapté. Voilà qui est plein d'enseignements...

Blaise Menu

Prière: Esprit Saint, aux lendemains de l'audace, donne-nous de mesurer le chemin parcouru et de revisiter nos engagements, afin de vivre toujours de la circulation des portes ouvertes.  

Référence biblique : Actes des Apôtres 14, 21 - 28

Commentaire du 28.06.2017
Commentaire du 26.06.2017