Aujourd’hui, les paroissiens de différentes confessions se considèrent davantage faire partie d’une même famille. Témoignages.

Le chœur réunissant réformés et catholiques symbolise la recherche d’harmonie. © Christian Volken

Attroupement surprenant à l’avenue de Rumine à la nuit tombée. Un groupe d’une trentaine de personnes chemine, flambeaux à la main. Cela se passe une fois l’an, pendant la Semaine de l’Unité des chrétiens. « Nous montrons que nous marchons tous dans la même direction », témoigne Ysabelle Regard, paroissienne réformée. La petite troupe, réunissant des chrétiens de plusieurs provenances, relie les églises de plusieurs confessions – l’église catholique Saint-Rédempteur, l’église écossaise Scot Kirk, le Foyer catholique Bon accueil et le temple réformé Saint-Jacques. « C’est une marche fraternelle et méditative, ponctuée par une prière dans chaque lieu », se réjouit Ysabelle Regard.

Présence surprenante dans l’église anglicane Christ Church, à l’avenue de l’Eglise-Anglaise. Un pasteur évangélique prêche devant une assemblée plus mélangée que de coutume. « Dans le Sud de la ville, un groupe œcuménique réunit sept dénominations chrétiennes présentes dans nos quartiers. Lors de la Semaine de l’Unité, tout le monde est invité à la célébration de l’une d’elle, avec un échange de prédicateurs », explique le pasteur réformé Jean-Marie Thévoz.

Cohabitation inhabituelle à l’église catholique Saint-Etienne à la route d’Oron. Devant un pasteur en robe noire et un prêtre en aube blanche, un chœur de chanteurs réformés et catholiques symbolise la recherche d’harmonie. Ici la musique réunit les deux familles chrétiennes autour d’une chorale chaleureuse et éphémère.

«Les difficultés ne viennent pas de la base»

« Les difficultés ne viennent pas du tout de la base, observe le pasteur Jean-Marie Thévoz. Je n’entends plus aucun paroissien réformé dire qu’on ne doit rien faire avec les catholiques. » « Les gens ont moins l’impression de faire partie d’Eglises divisées, abonde le pasteur François Baatard. La majorité des paroissiens parlent de différences, plutôt que de divisions. Cela dit, l’élan œcuménique n’est plus très vif. Ce sont surtout les couples mixtes (catholique-protestant), confrontés à l’œcuménisme au quotidien, qui rappellent son importance. »

Le pasteur Dominique-Samuel Burnat regrette les décennies où l’œcuménisme progressait. « On voit un recul par rapport à l’époque où, à Lausanne, catholiques et protestants célébraient ensemble l’eucharistie », déplore-t-il. Le repli est institutionnel : « Les paroissiens, eux, s’en fichent des différences. Pour eux, nos grandes différences sont des broutilles qui ne nécessitent pas de se battre. Et plus on s’éloigne du premier cercle des fidèles, plus cette évidence augmente. »

«Il faut entretenir l’envie de bosser ensemble»

La Semaine de l’Unité reste donc fondamentale. « Les paroissiens aiment qu’on provoque des occasions de se rapprocher et de discuter, souligne François Baatard. Mon collègue catholique aussi apprécie que ses paroissiens originaires de pays à majorité catholique découvrent la cohabitation dans notre canton. » « Il faut entretenir l’envie de bosser ensemble, ajoute le pasteur Burnat. Dans ma paroisse, nous sommes stimulés par la Communauté des sourds et des malentendants qui utilisent nos locaux. Chez eux, il y a des sourds chrétiens, avant d’avoir des catholiques et des protestants. Vivre une célébration œcuménique avec eux est très stimulant. »

// G.D.


Evénements de la Semaine de l’Unité à Lausanne

Semaine de l’Unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier.

 

Pour les enfants jusqu’à 6 ans:

Eveil à la foi œcuménique (0-6 ans) en famille avec les clowns Miette et Berlu, samedi 19 janvier à 10h au Bois-Gentil (ch. du Bois-Gentil 9, Lausanne): chaque rencontre permet de découvrir une facette de la prière, avec un bricolage, des chants, une histoire de la Bible, une animation et une collation. 


A la radio:

Célébration œcuménique radiodiffusée, dimanche 20 janvier à 9h30 depuis Saint-Marc (av. de Sévère 1, Lausanne): nous avons la joie d’accueillir nos frères et sœurs de la paroisse catholique de Saint-Joseph mais aussi les émissions religieuses de la RTS. Merci d’être 10 à 15 minutes en avance. Début du culte à l’antenne sur RTS Espace 2: 9h30.


Nous sommes invités:

  • Célébration œcuménique, dimanche 20 janvier, 10h30 à l’église anglicane «Christ Church» (av. de l’Eglise-Anglaise 1, Lausanne) : célébration de la Semaine de l’unité avec toutes les Eglises sœurs. La Révérend Christine Bloomfield nous accueillera avec une liturgie anglicane, Nicolas Michel de l’Eglise évangélique de Villard apportera le message, avec une invitation aux paroissiens réformés de Saint-Jean à partager cette célébration.
     
  • Célébration œcuménique, dimanche 20 janvier à 11h à l’église catholique Saint-Etienne (route d’Oron 12, Lausanne), avec la participation d’un choeur oecuménique. La célébration sera suivie d’un apéritif convivial.
     
  • Célébration de l’Unité, dimanche 20 janvier à 10h30 à l’église catholique Saint-Esprit (ch. du Boisy 21, Lausanne), avec le pasteur R. Puati.
     
  • Prière pour l’Unité des chrétiens, jeudi 24 janvier, 19h, à l’église catholique Saint-Nicolas de Flue (av. de Chailly 40, Lausanne), suivie d’un moment convivial.
     
  • Vêpres orthodoxes, vendredi 25 janvier, 18h30 à la chapelle des orthodoxes roumains, sous l’église de Montriond (av. de la Harpe 2 b, Lausanne, entrée par la bibliothèque), avec comme invité le pasteur Jean-Marie Thévoz.

Nous invitons:

  • Célébration de l’Unité, dimanche 20 janvier à 10h30 au centre oecuménique de Bois-Gentil (ch. du Bois-Gentil 9, Lausanne).
     
  • Prière pour l’unité des chrétiens, mardi 22 janvier, 19h30 en la cathédrale de Lausanne, suivie d’une agape à la Salle capitulaire.

Marche aux flambeaux:

Mercredi 23 janvier, départ à 18h30 du Saint-Rédempteur (av. de Rumine 33A, Lausanne) : marche œcuménique pour l’unité des chrétiens. La marche sera ponctuée de prières à différents lieux significatifs. Et nous finirons vers 19h30 avec une collation à Saint-Jacques (av. du Léman 26, Lausanne).


Ailleurs dans le canton de Vaud:

Programme complet dans le dernier numéro de la revue Chrétiens ensemble (pages 13 et suivantes).