En voyage ou en visite d’une ville, il est habituel d’entrer dans des églises. Entre intérêt touristique et spiritualité, comment bien faire ? Réflexion.

Des richesses à découvrir, comme ici dans la cathédrale de Rouen (© photo G. Dutoit)

Tous les guides de voyage incitent à visiter des églises bien notées, témoins du patrimoine architectural, culturel et spirituel d’une région. L’attrait est évident pour les touristes : des curiosités à découvrir, de l’histoire, de belles photos à faire et même de la fraîcheur dans la chaleur estivale. Certains en profitent pour se recueillir : l’endroit est ressourçant et le rythme des vacances le permet. Dans cette frénésie de voir, comment donner plus de sens à sa visite ?

– Choisir plutôt que cumuler : mieux vaut viser la qualité d’une visite que de parcourir rapidement toutes les églises d’un centre ville historique. Choisissez celle qui vous intéresse le plus et – pourquoi pas ? – une petite chapelle coup de cœur.

– Admirer avant d’entrer : pour vivre une expérience de qualité, il faut ralentir le pas. Ne pas saisir l’appareil de photo sitôt l’édifice dans votre champ de vision, ni foncer vers l’entrée avec impatience. Prenez le temps de bien regarder l’extérieur. S’il est foisonnant, cherchez un petit détail qui vous touche ou vous interpelle.

– Entrer en conscience : pour vous placer dans de bonnes conditions, éveillez vos sens en franchissant le seuil. Sentez la pression de la porte que vous poussez, écoutez son bruit, ressentez la différence d’atmosphère et de lumière. Certains voient là la maison de Dieu, d’autres celle d’une communauté de prière. Même si, dans la foi réformée, Dieu n’est pas plus présent à l’intérieur qu’à l’extérieur, c’est vous qui serez peut-être plus facilement attentifs à sa présence.

– Accueillir la relation : les catholiques se signent en entrant, les réformés n’ont guère d’habitude. Trouvez la vôtre. Ce peut être très simple et naturel, intérieurement : « Bonjour Seigneur, me voici ! » Ou juste s’arrêter, se tenir debout et relâcher sa respiration. Ou invoquer : « Viens Seigneur ». Ou déposer : « Accueille-moi avec tout ce que je suis ».

– Observer, contempler, ressentir : captez l’ambiance, ce qu’elle vous fait ressentir. Cet endroit vous parle d’emblée ou non. Cherchez un aspect qui vous interpelle et qui rendra ce lieu unique dans votre souvenir : l’architecture générale, la lumière, la décoration – vitraux, peintures, sculptures, aménagement ou même un chapiteau original. Recevez plutôt que ne jugez : cette église n’exprime pas forcément votre spiritualité, mais reflète celle de ceux qui l’ont bâtie ou aménagée. Observez comment les gens y prient.

– Découvrir ses richesses : vous comprendrez toujours mieux une église en vous informant et en apprenant à décrypter sa mise en scène et ses images. Elles racontent autant qu’un livre, vous en serez enrichis. N’hésitez pas à questionner un prêtre présent ou la personne de l’accueil. Si vous suivez une visite guidée, ne manquez pas de revenir ensuite sur vos pas, pour contempler tranquillement l’une de vos découvertes.

– Méditer : au gré de vos déambulations, choisissez un endroit approprié pour vous recueillir. Que ce soit dans la nef ou une chapelle latérale, isolez-vous de l’agitation touristique en calmant peu à peu votre propre agitation intérieure. Prenez un temps de dialogue avec vous et votre Dieu. Oui, prenez le temps, vous êtes en vacances.

Au fait, une dernière idée : faites la même chose dans votre propre ville. Poussez la porte d’une église, comme si vous étiez en voyage et ne l’aviez jamais visitée.

// G.D.


Visiter les églises de Lausanne 

Visites guidées 

Demandez une visite guidée de la Cathédrale, de Saint-François, de Saint-Jean de Cour, de l’abbaye de Montheron… sur ce lien.

Visites à l’aide de votre smartphone

La Cathédrale, l’église Saint-François et l’église Saint-Jean de Cour peuvent se visiter à l’aide d’une application smartphone (vidéo guide, explications, visualisation 360°, parcours méditatif…)

Parcours méditatif

  • L’Application Saint-François propose un parcours méditatif audio à faire dans l’église.
  • L’Application Abbatiale de Romainmôtier propose également un parcours méditatif, utilisable dans plusieurs églises.
  • Vous trouvez des cartes à méditer à l’entrée de l’église Saint-François. Quelques exemples.
  • Vous pouvez inscrire votre prière sur le «mur de prière» à la Cathédrale ou à Saint-François.