« Un œil qui pleure, un œil qui rit. » C’est avec ces émotions que le Conseil régional de Lausanne-Epalinges a suivi l’élection de Marie-Claude Ischer au Conseil synodal.

Marie-Claude Ischer, le jour de son élection au Conseil synodal (© G.Jaton).

Un œil pleure, car cette fonction implique que Marie-Claude mette fin à son engagement au Conseil régional et comme déléguée régionale au Synode ; notre Région perd ainsi ses grandes compétences professionnelles, sa personnalité constructive et réfléchie, ainsi que sa profonde sensibilité spirituelle. L’autre œil rit, car le Conseil régional était convaincu, dès le début de la campagne, qu’elle était la bonne personne pour rejoindre l’exécutif cantonal et se réjouit de ce qu’elle pourra ainsi apporter à l’ensemble de notre Eglise, au sein de la nouvelle équipe du Conseil synodal. La réjouissance est d’autant plus grande que Marie-Claude Ischer en a été désignée présidente.

Le Conseil régional tient à dire à Marie-Claude toute son affection, ainsi que son soutien dans la prière. Il invite d’ailleurs tous les lieux d’Eglise de la Région à confier à Dieu le nouveau Conseil synodal et tous les conseils qui s’engagent dans nos lieux d’Eglise.

Avec ce départ, des élections complémentaires sont donc à organiser prochainement dans notre Région. Le numéro d’octobre du journal Réformés vous donnera toutes les informations pour cela.